A 46 ans !! Pourquoi à 46 ans ??

Un gamin ? un novice ? un presque irresponsable ? Voilà ce que pense de moi mes contradicteurs ou mes adversaires politique. Pourtant on entend partout dans ce pays qu'un chômeur de 46 ans est trop vieux, trop compétent, trop décalé, sur qualifié pour trouver un emploi alors qu'en politique c'est un nouveau né ? Voilà bien une dichotomie sociale propre à notre pays. Il est certain que les rouages des appareils politiques sont des hydres confus dont le décodage demande une certaine patience. Je le constate aujourd'hui, par contre mes compétences mon énergie, ma volonté, ma détermination et ma soif de changement sont si forts que je ne puis réfréner ce désir de continuer le chemin en traçant le sillon moi même. 

Comment accepter de remettre son destin entre les mains de ceux qui nous ont conduit dans une situation aussi catastrophique ? Comment accepter de donner un quelconque pouvoir à un individu qui n'a jamais travaillé, qui n'a jamais crée un emploi ou simplement été employé lui même, comment supporter que l'on vienne vous expliquer comment vous aller vivre alors que ceux ci s'exonèrent des mêmes règles de vie ? Comment adopter l'idée qu'une personne quelque soit sa position dans la hiérarchie politique concentre deux, trois, quatre pouvoirs locaux ou nationaux ? C'est aujourd'hui plus intolérable qu'hier, c'est aujourd'hui une nécessité de reprendre l'avenir en main, le mien celui de mes enfants, celui de mes concitoyens. 

Le temps des experts, des conseillers, des cabinets sombres est révolu, le temps d'une politique lumineuse, clairvoyante et participative est venu.

Tout est fait pour que nous n'osions pas avancer sur cet échiquier tout est organisé par des stratèges de pacotilles qui s'arrogent le droit d'investir un candidat conforme à la nomenclature. Ceux ci n'ont pas encore compris que la volonté de tous est qu'aujourd'hui la chose politique doit se réformer, changer en profondeur, adopter des idées nouvelles, être en adéquation avec une évolution constante de la société. Le monde à encore changé ce matin et ceux qui pense le diriger ne l'ont pas encore vu ? Se sont ils seulement levé ce matin ? 

Depuis 20 ans nous avons remis entre les mains de pseudos experts notre esprit critique, nous avons rendu les armes intellectuelles et nos capacités de discernement. Beaucoup d'entre nous ne cherchent plus à comprendre à s'informer tant le débat est devenu un show insipide ou chacun dans sa posture joue une partition réglée d'avance. Le Bon hollandais La brute frontiste, Le Méchant Mélanchon, le truand de l'UMP ... chacun joue un rôle cherchant à conserver le plus longtemps possible l'oeil de la caméra braqué sur lui. On courtise les micros sans se soucier des oreilles, on passe son temps à tapoter sur son I.PHONE pour dire ce qu'il fait et surtout démontrer ce qu'il n'est pas entrain de faire. Auriez vous accepté d'avoir un salarié qui passe son temps à Twitter jusqu'à 45 messages par jour ? votre employeur accepterait il de vous voir envoyer sans cesse des messages expliquant que vous êtes face à la machine à café, que vous inaugurez le courrier, ou qu'enfin une envie pressante va vous permettre de voir si le système d'approvisionnement en papier hygiénique est aussi performant en France qu'en Allemagne ? 

Je ne plaisante pas ! même si cela semble risible c'est le fonctionnement de Valérie Pécresse, de Nadine Morano, d'Eric Besson, de Benoît Hamon, d'Arnaud Montebourg.... 

L'Ump est pour le cumul des mandats le peuple est contre ! Le parti Socialiste veut engager 60 000 professeurs en plus le peuple sait que c'est inutile et impossible, Le verts veulent créer des jours fériés pour les juifs et les musulmans et les peuple est asphyxié par les gaz et empoisonné par les pesticides, le front de gauche veut pendre par les pieds les patrons dans une France des-industrialisée  qui n'a plus d'entreprises pour les travailleurs ..... Voilà ce qui nous est proposé par ceux qui veulent écrire l'avenir d'une France qu'ils ont déboussolée. Allons nous continuer à chercher des solutions auprès de ceux qui ont crée les problèmes ? Allons nous continuer à nous résigner alors que l'explosion sociale est imminente et que les conséquence pourraient être similaires à ce qui s'est passé en 1787 1788 et ensuite 1789 ? Nous sommes aujourd'hui en 1788 et il ne serait pas pensable que nous n'ayons pas appris de l'histoire de notre pays. Il n'est pas question de révolution par les armes, il est seulement question de réveil démocratique dans cette France que nous aimons mais dont la fierté s'échappe peu à peu par les plaies ouvertes et douloureuses infligées par 20 ans de politique menée contre elle. Nous devons nous responsabiliser, ne plus accepter cette fatalité absurde qui nous laisse penser que nous ne parviendrons pas à relever le défi qui nous attend. 

Nous avons perdu une compétition mais il en reste tellement d'autres ! Nous avons à préparer l'avenir de nos enfants le confort de nos aînés les perspectives de nos concitoyens et pour cela nous devons nous engager !!

Je m'engage !!! Et je ne suis pas fou !!!!